- MENÚ -
HOME

Biographie

Ennia Pallini "Margherita"

Galerie Photographique

Art Gallery

Mondo Piccolo

Bibliographie

International Covers Gallery

Brescello

Guareschi

Biographie

1966 – 1967 : Cervia et Cademario – l’ « isolement »

juillet 1966 : à Cervia, où il passe toutes les étés depuis neuf ans, Guareschi écrit le texte pour le livre publicitaire La calda estate del Pestifero. Le livre sortira en 1967 avec un autre titre.

A Cademario, où l’auteur séjourne avec Ennia pour des raisons de santé, Guareschi écrit pour Oggi presque tous les épisodes de Don Camillo et don Chichì (dans Oggi, la série s’intitule Don Camillo e la ragazza yè yè). Le livre sortira posthume et inachevé en 1969 avec le titre Don Camillo e i giovani d’oggi. En 1996 la Rizzoli a réédité le livre en forme intégrale et avec le titre original pensé par Guareschi, Don Camillo e don Chichì.
1967 : il est publié La calda estate di Gigino il Pestifero.
Le titre et les textes ont été modifiés par l’illustrateur à l’insu de Guareschi. La Rizzoli, au mois d’avril 1994 a réédité le livre avec le texte original, sans dessins et avec le titre choisi par Guareschi : La calda estate del Pestifero.

Les fables que aujourd’hui tout le monde dédaigne et que personne ne raconte plus aux enfants sont nées quand l’homme, qui s’était affiné l’esprit, a entendu le besoin du Surnaturel. Et voilà pourquoi je raconte mon histoire. Voilà pourquoi j’enlève Gigino et sa bande de la monstrueuse ville où le ciment , l’asphalte, la fumée des industries, les gaz méphitiques des automobiles, l’électricité, le filet invisible des radiations magnétiques etc. ont détaché l’homme de la nature, en l’obligeant à vivre une vie pas naturelle.

Guareschi s’abandonne à des considérations amères et négatives à propos de la naissante « société de consommation », de ses symboles (télévision, publicité, automobiles) et de son pouvoir de transformer les individus (surtout les jeunes) dans une masse anonyme et facilement transformable.

Presse, cinéma, télévision, radio, théâtre, littérature et politique s’occupent des problèmes des jeunes seulement et exclusivement pour les attraper. Et il est logique que les jeunes soient piégés aussitôt lorsqu’ils sont encore des poussins sans défense. On peut plier comme l’on veut un arbre lorsqu’il est encore petit et tendre.

 

Précédent - Suivant

 

Illustration de Guareschi et Ennia à "Cadegigi"

Cademario, 1966: Guareschi à la fénêtre de sa maison

Cademario, 1966: Guareschi en train d’écrire “Don Camillo et les jeunes d’aujourd’hui”

Illustration de Guareschi avec le neveu "Michelone" et la nièce "la Fenomena"

Illustration de l'"ami insupportable"