- MENÚ -
HOME

Biographie

Ennia Pallini "Margherita"

Galerie Photographique

Art Gallery

Mondo Piccolo

Bibliographie

International Covers Gallery

Brescello

Guareschi

Biographie

1962 – 1963 : les collaborations journalistiques, l’infarctus et la Rabbia avec Pier Paolo Pasolini

mai 1962 : après ses démissions de Candido, Guareschi commence sa collaboration au quotidien La Notte, qu’il estime beaucoup (le journal est dirigé par son ami Nino Nutrizio qui, dans ses lettres, surnomme Guareschi « Chat »). La collaboration est interrompue au mois de juillet à cause d’un infarctus qui touche Guareschi; elle reprendra au mois de novembre 1963 et elle continuera, si la santé le permet, jusqu’au mois de mai 1968.

Je réussis à lui envoyer (à Nino Nutrizio) seulement quatre dessins au mois de mai 1962 parce que au mois de juillet je suis touché par un infarctus et jusqu’à la fin de l’année je suis hors-jeu. (…) Le même novembre 1963 La Notte publie une trentaine de mes dessins. Il commence ainsi une collaboration qui, avec une certaine régularité, continuera jusqu’à ce que je serai capable de tenir le crayon dans ma main.

janvier 1963 : Guareschi est à Roma (il y reste jusqu’au jour 26 du mois de mars) pour s’occuper d’un travail difficile qu’il n’aime pas beaucoup, une véritable affaire cinématographique : écrire le sujet, le scénario, les dialogues et soigner la mise en scène de la deuxième partie de la Rabbia, un film composé par le matériel de répertoire et les dossiers photographiques tirés par des journaux et des magazines. La première partie est à Pier Paolo Pasolini.
Parmi les deux auteurs il n’y a été aucun contact, pas même verbal. En citant Guareschi, la Rabbia se présente comme une sorte de « cine-match » (Guareschi répond du point de vue anticommuniste au point de vue communiste de Pier Paolo Pasolini). Le film n’est pas apprécié par le publique et il est retiré de la circulation.

février : sur proposition du directeur Mario Tedeschi, Guareschi commence à collaborer au Borghese avec des rubriques, des dessins et des articles, qui apparaîtront toutes les semaines jusqu’au 30 mai 1968.

Il collabore à partir du 24 au Giornale di Bergamo, dirigé par Alessandro Minardi, auquel il envoiera 19 dessins jusqu’au 5 mai.
Il reprendra avec 4 dessins, les derniers, au mois de décembre 1966.

Précédent - Suivant

 

 

 

 

 

 

Illustration par Nino (Guareschi) à Nino (Nutrizio)

 

Illustration de la Rage

 

Illustration du petit ange prêt à frapper