- MENÚ -
HOME

Biographie

Ennia Pallini "Margherita"

Galerie Photographique

Art Gallery

Mondo Piccolo

Bibliographie

International Covers Gallery

Brescello

Guareschi

Biographie

1908 – 1914 : la naissance à Fontanelle

Giovannino Guareschi naît le premier jour de mai de l’année 1908 à Fontanelle de Roccabianca, en province de Parma. Le jour particulier où il naît lui permet de prendre contact direct avec la lutte de classe et la politique, en effet il naît à la maison, exactement dans la chambre à coté du siège de la Coopérative Socialiste.

A l’occasion de la fête des travailleurs il est organisé un comice et Giovannino, qui venait de naître, est pris dans les bras du puisant Giovanni Faraboli et il est montré avec orgueil comme le futur du parti socialiste, de la fenêtre de la cuisine à tous les socialistes recueillis avec des drapeaux sous la maison de Guareschi.
Giovanni Faraboli restera dans la mémoire de Guareschi et il inspirera les traits du plus socialiste de ses personnages : Peppone.

Le premier soleil que mes yeux voient c’est le soleil du matin du Ier mai 1908. Un soleil politique. Et en effet la politique bouillit trois mètres sur mon berceau parce que le Ier mai est la fête rouge de la Basse, et les rouges se pressent dans la cour sur laquelle il donne une fenêtre de ma maison, alors que un subtil plafond en briques et soliveaux me sépare des autres rouges qui envahissent la grande chambre de la Coopérative.

Et ce matin, à peine terminé le comice dans la cour sous la fenêtre de ma maison, j’ai le premier contact direct avec la politique et la lutte de classe.

Fils de l’institutrice Lina Maghenzani et de Primo Augusto, marchand de bicyclettes, machines à coudre et machines agricoles, Giovannino passe son enfance à Fontanelle, jusqu’à 1924, année dans laquelle sa famille s’établit à Parma.

Mon enfance à Fontanelle est heureuse : je porte mes cheveux à la Bébé et une robe d’enfant avec le col blanc comme tous les enfants jusqu’à cinq, six ans.
Dans les villages il se passe comme cela : la mère, le matin, après avoir lavé le visage de l’enfant avec de l’eau fraîche et du savon pour la lessive, elle lui enfile sa jupe, lui consigne du pain et elle le mit au dehors de la porte.
Il n’y a pas d’automobiles : rues, places, digues, tout est aux enfants.

Il semble que je sois un enfant très réservé et que je ne cherche pas à me mettre en vedette. Mais vers six ans quelqu'un s’aperçut que j’existe et il s’agit d’une découverte déplaisante parce qu’il me cueillit lorsque je suis en train de voler un prunier de son jardin. Il ne comprend pas, le bon homme, pourquoi moi, que je suis né dans une ardente atmosphère socialiste, je ne possède pas un concept très précis de la propriété privée.

Ces citations des pages de la biographie sont tirées du livre Chi sogna nuovi gerani ? Giovannino Guareschi « Autobiografia », Rizzoli Ed.

Suivant

 

 

 

 

 

Giovannino Guareschi, Fontanelle de Roccabianca, 1911

 

Le petit Giovannino à six ans, 1914

 

Scène du film. Peppone montre son fils par la fénêtre